Coronavirus: ce qu’il faut savoir

Les coronavirus sont une famille de virus susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies. Ils doivent leur nom à la forme de couronne qu’ont les protéines qui les enrobent, font partie d’une vaste famille de virus dont certains infectent différents animaux, d’autres l’homme. Chez l’Homme, ils provoquent des infections respiratoires, allant d’un rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable de détresse respiratoire aiguë.

Deux épidémies mortelles sont déjà survenues au 21e siècle, impliquant des coronavirus émergents, et entraînant des épidémies graves chez l’Homme : le SARS-CoV responsable d’une épidémie mondiale de SRAS entre novembre 2002 et juillet 2003, et le MERS-CoV, identifié pour la première fois en 2012 au Moyen-Orient. En 2020, un nouveau coronavirus (Covid 19) a été découvert et décrit en Chine. Ce nouveau coronavirus a depuis provoqué une épidémie mondiale. Très fréquent, il peut aussi bien provoquer un simple rhume qu’une grave infection respiratoire de type pneumonie.

Comment se transmet le coronavirus?

Le coronavirus (Covid-19) se transmet d’homme à homme par les postillons (gouttelettes de salive) projetés en toussant ou en éternuant. Il faut donc des contacts étroits et prolongés pour la transmettre ou avoir eu un contact à moins de 1 mètre du malade, en l’absence de mesures de protection efficaces. Le virus se transmet également par un contact avec des surfaces infectées puis avec la bouche, le nez ou les yeux. En fonction des températures et du taux d’humidité, le virus peut survivre quelques heures, voire quelques jours, sur diverses surfaces si elles ne sont pas désinfectées.

Quels sont les symptômes du Covid-19 ?

Les symptômes les plus courants du virus sont les suivants :

  • Fièvre
  • Toux
  • Maux de tête
  • courbatures
  • Difficultés respiratoires

Les symptômes peuvent être légers (similaires à un rhume) ou plus sévères (tels que ceux associés à la pneumonie et à l’insuffisance pulmonaire ou rénale).

la maladie reste bénigne dans 80 % des cas ; elle est grave dans environ 15% des cas et critique dans 5% des cas. Les personnes présentant des maladies chroniques pré-existantes (hypertension, maladies cardiovasculaires, diabète, maladies hépatiques, maladies respiratoires…) semblent plus susceptibles de développer des formes sévères, de même que les personnes âgées et immunodéprimées.

Comment se protéger du virus?